Benjamin Rimajou, PDG Hopoli : « Le confinement a peu changé notre façon de travailler »

La chance, en tant que start-up, c’est d’avoir déjà à disposition tous les outils nécessaires pour le télétravail : visioconférences, gestion de projet, pilotage, etc. Le confinement a donc peu changé notre façon de travailler, si ce n’est qu’au lieu d’avoir des discussions verbales nous les avions sur notre chat d’entreprise sur lequel nous avons passé beaucoup de temps. L’équipe s’est rapidement adaptée à cette nouvelle façon de travailler et nous avons tous assez bien traversé le confinement.

Nous sommes une start-up récente et nous avions un modèle qui était déjà très tourné vers le digital, nous avons donc justement fait le chemin inverse. Nous avons profité du confinement pour préparer le développement de notre présence en points de vente physique. Même si les commerces étaient fermés, nous avions tous les éléments prêts et la reprise d’activité a donc été assez intense pour nous. Nous avons décidé d’embaucher une nouvelle personne dans l’équipe commerciale pour aller chercher les circuits de distribution sur lesquels nous n’étions pas encore présents. Nous avons également commencé à créer un livret d’accueil qui permettra aux futurs arrivants de rapidement prendre en main leur poste et de comprendre la culture de notre entreprise. Utile si un confinement venait à se reproduire dans les années à venir…

<<<< RETOUR À LA RÉTROSPECTIVE